Sante et Culture / C3 Ue 4.1

C3 Ue 4.1

Dissertation: C3 Ue 4.1
Rechercher de 35 000 Dissertation Gratuites

Soumis par:  viktor  06 janvier 2013
Balises: 
Mots: 1045   |   Pages: 5
Vus: 129

concepts : respect, dignité, pudeur, intimité, toucher

Prendre soin relève d’une valeur ; Faire des soins décrit la tâche

LE RESPECT : qu’y a-t-il derrière ce concept de respect ?

• « Prise de conscience qui me fait reconnaitre l’humanité dans la personne d’autrui comme en moi-même » selon KANT

• Respect d’autrui, de soi, respect des droits et de la dignité de chacun.

• Respect de la différence, de la vérité, de la loi autant de champ qui interrogent la morale, le droit….

« Vient du latin respectus (action de regarder en arrière) »

Le respect signifie : l’égard, la considération, et la révérence.

avoir de la considération pour l’autre, avoir de l’égard. C'est ne pas porter atteinte à l’intégrité physique et /ou psychique (NE PAS JUGER).

« Une pratique soignante de qualité est celle qui prend du sens dans la situation de vie de la personne soignée et qui a pour perspective le déploiement de la santé pour elle et pour son entourage. Elle relève d’une attention particulière aux personnes et est animée par le souci du respect de celle-ci. Walter Hesbeen « La qualité du soin infirmier penser et agir dans une perspective soignante » 2ème ed - Edition Masson

L’INTIMITE

Intime : intérieur et profond, qui constitue l’essence d’un être, d’une chose. Qui existe au plus profond de nous ; Qui est uniquement privé, personnel ; A qui on est lié par les liens profonds.

« Le petit Larousse – Edition 2000 ; page 556 »

« Qui est contenu au plus profond d’un être, qui est tout à fait privé et qu’on cache généralement aux autres » ; définition Le Petit Robert – 1999

«…le respect de l’intimité du patient doit être préservé lors des soins, des toilettes […] des traitements […] et à tout moment de son séjour hospitalier. » Charte du patient hospitalisé ; point VII ; circulaire du 2 mars 2006 relative aux droits des personnes hospitalisées

LA PUDEUR

La pudeur : discrétion, retenue qui empêche de dire ou de faire ce qui peut blesser la décence.

serve de quelqu’un qui évite de choquer, de gêner moralement. Délicatesse.

« Le petit Larousse – Edition 2000 »

« La pudeur est une attitude faite de discrétion et de retenue qui empêche de dire ou de faire ce qui peut blesser la décence.

C’est une sorte de réserve qui évite de choquer les autres, de les gêner moralement. Mais c’est aussi un sentiment ou une disposition personnelle qui conduit à éprouver de la gêne ou de la honte devant l’évocation des choses intimes et en particulier de nature sexuelle.

La pudeur dépend d’un code moral personnel en rapport avec l’éducation reçue et la personnalité. La pudeur s’apprend. »

Pudeur et intimité

« La pudeur, comme l’approche de la nudité, est un phénomène social et culturel lié à la notion d’intimité. Les seuils de tolérance sont différents pour chacun mais le soignant doit savoir

repérer les principales manifestations physiques de la pudeur : rougissements, accélération du rythme cardiaque et respiratoire, attitud ...



S'inscrire sur LaDissertation

S'inscrire sur LaDissertation - rechercher de 135 000 dissertations