Psychologie / LE TAYLORISME

LE TAYLORISME

Note de Recherches: LE TAYLORISME
Rechercher de 35 000 Dissertation Gratuites

Soumis par:  TERROLLEH  24 janvier 2013
Balises: 
Mots: 482   |   Pages: 2
Vus: 292

Le taylorisme

Introduction :

Le Taylorisme est une méthode de travail, qui tire son nom de l’ingénieur Américain Frederick Winslow Taylor. Cette méthode apparue en 1880 repose sur une organisation a priori définie par des scientifiques : l’organisation scientifique du travail cherchant à définir « the one best way » (la meilleure façon de produire), permettant le rendement maximum. Cette organisation peut-être définie et rentable grâce à l’analyse des techniques de production (gestes, rythmes, cadences), à la définition des tâches (conception) a priori et au passage du salaire à la tâche au salaire à l’heure. Taylor rencontra une grande efficacité dans la sidérurgie et il formalisa sa méthode dans un libre intitulé « The principles of scientific management » (1911).

Ce système ne doit pas être confondu avec le fordisme, procédé de travail à la chaine qu’Henry Ford fut l’un des premier à mettre en œuvre, et dont le taylorisme ne constitue qu’une composante.

Description :

• Le fondement du taylorisme repose sur l’analyse scientifique des gestes, des temps et des pauses. La suppression des gestes inutiles, la décomposition des opérations, l’analyse des outils employés doivent permettre de trouver la méthode de production la plus efficace pour chaque ouvrier, « The one best way ». Taylor propose ainsi une division horizontale du travail ( Principe de la parcellisation des tâches, c’est à dire la décomposition de la production en opérations simples et de durée parfaitement mesurable) où chaque ouvrier se voit confier quelques tâches élémentaires bien délimitées. Si l’on chronomètre chaque opération ou chaque série d’opérations ainsi décomposée, il devient en outre possible d’instaurer un système de salaire directement lié au rendement de chaque salarié (salaire aux pièces).

•Le second principe repose sur la séparation entre le travail de conception et le travail d’exécution (on parle de division verticale du travail). Les travailleurs

ne peuvent pas faire eux-mêmes l’analyse scientifique de leur tâches, et seuls des experts en organisation ont les compétences pour préparer le travail c’est le « bureau des méthodes ». Cette division entre exécutant et direction permet également une plus grande efficacité des ouvriers qui peuvent se concentrer au maximum sur la répétition de quelques gestes simples. Taylor propose ainsi une division du travail adaptée, en fonction des compétences de chacun, son slogan « The right man in the right place ».

• De nombreuse industries Françaises ou étrangères utilisent le principe du Taylorisme dans leurs entreprises depuis sa création mais depuis quelques années cette organisation du travail est critiqué car d’après de nombreux sociologues, elle nuirait au moral des travailleurs et à leur santé du au geste répétitifs et à un rythme soutenu.

Conclusion :

Dans le taylorisme, on ne demande jamais de battre des records, on demande juste d’exécuter le travail de la manière prescrite, le ...



S'inscrire sur LaDissertation

S'inscrire sur LaDissertation - rechercher de 135 000 dissertations