Littérature / Le Loup Et Le Chien

Le Loup Et Le Chien

Recherche de Documents: Le Loup Et Le Chien
Rechercher de 35 000 Dissertation Gratuites

Soumis par:  mlkjuiop  28 février 2013
Balises: 
Mots: 1802   |   Pages: 8
Vus: 251

Jean de La Fontaine est l'un des plus célèbres poètes français du XVIIe siècle. C'est un

auteur politique légèrement libertin, universellement connu par ses Fables intemporelles grâce à leur simplicité et à leur forme imagée. En effet, ses Fables sont réparties en trois recueils, dont le premier, publié en 1668, correspond aux livres I à VI des éditions actuelles, et dont les fables sont étudiés dès la primaire en France. Ce premier recueil rassemble 124 fables toutes destinées à l'éducation du Dauphin, et Jean de La Fontaine le démontre en disant « Je me sers d'animaux pour instruire les hommes. »

Avec Jean de La Fontaine, la fable contient non seulement une visée morale mais elle est

également un récit avec une intrigue rapide et vive. En effet, Jean de La Fontaine respecte les deux fonctions principales de la fable (plaire et instruire) en mettant en scène des animaux pour critiquer les hommes et ainsi dénoncer les grands problèmes de son époque, mais n'expose pas explicitement la visée morale de sa fable, comme par exemple avec sa fable Le Loup et le Chien (Livre I, fable 5). Cette fable présente un Chien qui se vante de sa vie confortable mais contre sa soumission à un maître, auprès d'un Chien affamé mais libre et indépendant.

Dans un premier temps nous verrons ainsi qu'il s'agit d'une fable vivante et dynamique, puis

nous présenterons les deux personnages très différents l'un de l'autre, et enfin nous analyserons la morale que cherche à faire passer La Fontaine à travers cette fable.

Cette œuvre est une fable dynamique et vivante, qui dégage une perpétuelle impression de

mouvement et présente une alternance de discours et de récit.

La présence des nombreux verbes au présent de narration tels que « rencontre », « aborde »

et « reprit » renforcent le côté vivant et dynamique de cette fable. Ajouté à cela, l'alternance d'alexandrins, de décasyllabes, d'octosyllabes, de rythmes variés et diversifiés ainsi que l'alternance des rimes (plates, embra

ssées, croisée) évitent ainsi toute monotonie dans la lecture de la fable. La vivacité de cette œuvre est d'autant plus renforcée par la présence de dialogue et de discours (discours direct : paroles des animaux, monopolisé par le Chien, notamment avec sa tirade aux lignes 13 à 29) qui coupent le récit (discours indirect : lorsque le Loup flatte le Chien sur son embonpoint aux lignes 10 à 12 par exemple).

De plus, un schéma narratif est respecté dans la fable. En effet, la partie qui présente l'état

physique du Loup et du Chien aux deux premiers vers correspond à la situation initiale. L'élément déclencheur est alors la rencontre entre ces deux personnages aux vers 3 à 9. Ensuite, différentes péripéties entrent en action : la flatterie du Loup auprès du Chien (10-12), l'argumentation de ce dernier pour persuader le Loup de sa facilité à se nourrir, mais sans mentionner les désagréments de son travail (13-29), l'échec à cause de la marque de son collier qui le trahit (37-38) et la dé ...



S'inscrire sur LaDissertation

S'inscrire sur LaDissertation - rechercher de 135 000 dissertations