Littérature / La création poétique : travail ou inspiration ?

La création poétique : travail ou inspiration ?

Commentaires Composés: La création poétique : travail ou inspiration ?
Rechercher de 35 000 Dissertation Gratuites

Soumis par:  janedark  28 janvier 2013
Balises:  balises
Mots: 1643   |   Pages: 7
Vus: 253

Quelle est la part de savoir faire et d'inspiration dans la poésie ?

Le poète crée-t-il sous l'influence de l'inspiration ou sa création est-elle le fruit d'un laborieux travail ?

I) La création poétique naît de l'inspiration

Le poète serait un être inspiré, à travers lui parlerait une voix qui vient d'ailleurs et qui mettrait dans sa bouche des mots étranges.

1- → C'est grâce à des Muses, des divinités inspiratrices qui s'emparent du poète que celui-ci peut écrire des poèmes merveilleux. Dans Ion de Platon, celui-ci évoque l'hypothèse suivante pour expliquer le génie dont fait preuve le poète lorsqu'il crée : une divinité s'introduirait à l'intérieur du poète qui tomberait alors dans une sorte de délire, de transe. Cette énergie transmise par la divinité est appelée «Furor». Cette « fureur sacrée » est assimilable à ce que les poètes du XVème siècle appellent l'enthousiasme. L'enthousiasme poétique ou présence de Dieu dans le poète est analogue. Ces divinités qui visitent le poète sont appelées Muses et sont les inspiratrices des poètes.

Ex :Extrait de Ion dans lequel Platon montre que la création poétique vient d'une divinité qui entre en l'homme: « Ce n'est pas [...] par un effet de l'art, mais bien parce qu'un Dieu est en eux et qu'il les possède, que tous les poètes épiques, les bons s'entend, composent tous ces beaux poèmes »

Ex :Extrait de Hymne à l'automne dans lequel Ronsard se présente comme l'un des ces poètes visitaient par les dieux :

« Le jour que je fus né, Apollon qui préside

Aux Muses me servit en ce monde de guide,

M'anima d'un esprit subtil et vigoureux,

Et me fit de science et d'honneur amoureux.

[...]

(Il) Me donna pour partage une fureur d'esprit,

Et l'art de bien coucher ma verve par écrit »

Ex : Les grands poèmes d'Homère commencent par une invocation à la Muse : « Muse, dis-moi[...], déesse née de Zeus, conte ces aventures. »

→Le poète est un être exceptionnel puisqu'il est choisi, élu par la divinité qui décide de le possé

der (d'où la conception du poète comme un être d'exception, conception qui traverse les siècles.)

Ex : Horace développe l'idée du « Nascuntur poetae », la divinité choisit, élit un homme dès sa naissance pour qu'il devienne ainsi poète. On naît poète mais le métier de poète ne s'apprend pas.

2- → Ce qui permet au poète de créer des poèmes merveilleux ce sont ses sentiments et sensations qui jaillissent du plus profond de son être. L'inspiration au XIXème siècle, à l'époque romantique, n'est plus associée à un souffle divin qui descendrait sur l'homme mais à la sensibilité exacerbée du poète.

Ex : Pour Musset l'inspiration vient de la sensibilité du poète ; c'est elle qui lui permet de créer des poèmes magnifiques.

« Ah ! Frappe-toi le cœur c'est là que le génie. », « L'art, c'est le sentiment » « Le cœur seul est poète. »

3- →Enfin pour les surréalistes, la création poétique n'est pas le fruit du travail mais ne naît pas non plus d'une inspiration qui serait soit une faveur divine ...



S'inscrire sur LaDissertation

S'inscrire sur LaDissertation - rechercher de 135 000 dissertations