Littérature / Dissertation : Personnage Doit-il être séduisant Pour Susciter Intérêt Lecteur

Dissertation : Personnage Doit-il être séduisant Pour Susciter Intérêt Lecteur

Dissertations Gratuits: Dissertation : Personnage Doit-il être séduisant Pour Susciter Intérêt Lecteur
Rechercher de 35 000 Dissertation Gratuites

Soumis par:  JUUUju  16 février 2013
Balises: 
Mots: 3476   |   Pages: 14
Vus: 449

Sujet 1 : dissertation : personnage doit-il être séduisant pour susciter intérêt lecteur

Introduction

La littérature romanesque regorge de personnages résolument séducteurs et donc fatalement séduisants, ou alors séduisants tout simplement, malgré eux. Certains même sont devenus des archétypes, comme Valmont, héros des Liaisons dangereuses, et bon nombre de titres de romans arborent leur nom suggestif, tels Lovelace de Richardson, Bel Ami de Maupassant ou Nana de Zola, comme un appel irrésistible à la lecture !

Faut-il pour autant affirmer qu'un personnage de roman doit être séduisant pour susciter l'intérêt du lecteur ? Nous étudierons tout d'abord en quoi les personnages séduisants possèdent tous les atouts pour séduire aussi le lecteur, puis nous nous attacherons à montrer que des personnages peu séduisants, voire repoussants peuvent néanmoins plaire au public. Enfin, nous verrons qu'un héros de roman est moins séduisant par ses qualités intrinsèques que par la dimension que lui confère l'écriture romanesque. 

I. Les personnages séduisants ont des atouts pour susciter l'intérêt du lecteur

1. Une perfection tant physique que morale

Certains personnages sont dotés de telles qualités physiques et morales qu'ils répondent au rêve de perfection du public et lui permettent une identification narcissique. Ils relèvent d'ailleurs plus d'un topos que de l'ancrage réaliste. Ce sont les chevaliers invincibles des romans courtois médiévaux, ou les belles dames pour lesquelles ils risquent leur vie, tels Lancelot et Guenièvre, Tristan et Iseult. Tristan est le parfait chevalier, « glorieux vainqueur du Morholt » le géant qui réclamait un horrible tribut humain au roi Marc, Iseult, « la fille aux cheveux d'or » convoitée par le roi Marc, lui est ainsi décrite par Tristan : « Elle est, sans conteste, la plus belle et la mieux enseignée. Elle excelle dans le chant et le jeu des instruments et elle a appris de sa mère les vertus secrètes des herbes, des fleurs et des racine

s, en sorte qu'il n'est point de meilleur médecin que cette jeune fille. » Ce sont aussi les héros et héroïnes parfaits et édifiants des romans sensibles desxviie et xviiie siècles qui font l'objet de descriptions hyperboliques et redondantes. L'évocation de la princesse de Clèves, héroïne éponyme du roman de Madame de Lafayette, dont la beauté et la grâce font l'admiration de tous lorsqu'elle paraît à la cour, ne peut que faire rêver le lecteur : « C'était une beauté parfaite, puisqu'elle donna de l'admiration dans un lieu où l'on était si accoutumé à voir de belles personnes. […] La blancheur de son teint et ses cheveux blonds lui donnaient un éclat que l'on n'a jamais vu qu'à elle […] » Le duc de Nemours qui tombera amoureux d'elle, n'a d'ailleurs rien à lui envier : « Ce prince était un chef-d'œuvre de la nature ; ce qu'il avait de moins admirable, c'était d'être l'homme du monde le mieux fait et le plus beau. Ce qui le mettait au-dessus des autres était une valeur incomparable, et ...



S'inscrire sur LaDissertation

S'inscrire sur LaDissertation - rechercher de 135 000 dissertations