Histoire et Géographie / L'urbanisation

L'urbanisation

Note de Recherches: L'urbanisation
Rechercher de 35 000 Dissertation Gratuites

Soumis par:  walfyn  17 avril 2013
Balises: 
Mots: 513   |   Pages: 3
Vus: 35

Quelles sont les principales modalités territoriales des relations multiples et enchevêtrées que la France entretient avec l’extérieur ? C’est autour de cette question élémentaire que s’est constitué le groupe « Le réseau des métropoles françaises dans l’économie monde ». Il lui incombait donc d’aborder un processus très général en même temps que complexe à objectiver : celui de la connexion de la France au système monde. Et ce avec comme postulat principal que les « métropoles françaises » constituent des systèmes territoriaux « connecteurs », qui assurent des liaisons majeures entre la France et la mondialisation. Celle-ci doit être conçue, au-delà de son aspect de globalisation économique à laquelle on la réduit à tort, dans un rapport de consubstantialité avec ¬l’urbanisation. Il s’agit d’un fondement problématique sur lequel je dois m’arrêter.Tout procède en vérité d’un constat élémentaire : désormais plus de 50 % de la population du globe, c’est-à-dire au bas mot 3,5 milliards de personnes, vivent dans des ensembles urbains. Il faut bien mesurer l’ampleur de ce phénomène, aux deux sens du mot « mesurer » : la quantifier et en appréhender l’importance politique, économique, sociale, culturelle, environnementale pour les sociétés. Il y a là un enjeu majeur. Rappelons donc que la population urbaine a connu une croissance spectaculaire au XXe siècle (notamment dans ces quatre dernières décennies) passant de 220 millions à 2,8 milliards d’habitants. Cette croissance ne va pas se démentir, même si sa géographie va évoluer.

En effet, le phénomène désormais est et sera de plus en plus marquant en Asie et en Afrique, là où existent encore des « réservoirs » de populations rurales et agricoles et où les excédents naturels (la différence positive entre les naissances et les décès) urbains sont importants – excédents qui partout sont devenus le moteur de l’urbanisation. Pour ces deux continents, on escompte un doublement de la population urbaine entre 2000 et 2030. À c

ette date, plus de 80 % de celle-ci, qui atteindrait selon les estimations les plus fiables 4,9 milliards, vivra dans un pays d’Asie, d’Afrique, d’Amérique du Sud. L’Amérique du Nord, l’Europe (Russie comprise), l’Océanie (Australie, Nouvelle-Zélande) devraient connaître un développement démographique plus mesuré et les organisations urbaines passeraient là de 870 millions à un peu plus d’un milliard d’habitants. Il s’agit bien sûr d’une inversion historique : le monde urbain qui s’impose nécessite d’inverser le regard géographique habituel. Ce sont les États de ce qu’on avait l’habitude de nom-mer les « suds », les pays en développement, voire le tiers-monde, qui deviennent les terrains d’expansion de l’urbain. Il importe aussi de préciser que, contrairement à une idée reçue, la croissance urbaine actuelle est plus rapide au sein des aires urbaines moyennes (500 000 à 1 million d’habitants) et petites (moins de 500 000 habitants) qu’au sein des mégapoles (plus de 10 millions de réside ...



S'inscrire sur LaDissertation

S'inscrire sur LaDissertation - rechercher de 135 000 dissertations