Divers / La Compétence Du Tribunal De Commerce

La Compétence Du Tribunal De Commerce

Note de Recherches: La Compétence Du Tribunal De Commerce
Rechercher de 35 000 Dissertation Gratuites

Soumis par:  lamalienne  10 février 2013
Balises: 
Mots: 2257   |   Pages: 10
Vus: 68

Introduction

Le tribunal de commerce est une juridiction de l'ordre judiciaire qui revêt plus spécifiquement la qualité de « juridiction d'exception ». En effet, les 191 tribunaux de commerce qui existent aujourd'hui sont composés de magistrats non-professionnels : des commerçants élus. Le tribunal de commerce est donc la juridiction des commerçants par les commerçants. Les commerçants sont jugés par leurs pairs : les juges consulaires. Telle est la raison d'être des tribunaux de commerce.

Du fait de leur appartenance à l'ordre judiciaire, la procédure devant les tribunaux de commerce est soumise aux dispositions du livre premier du Nouveau Code de procédure civile. Cela étant, outre ce tronc commun procédural, des règles particulières concernent la matière commerciale. Cette spécificité est néanmoins remise en cause : les réformes qui ont été successivement menées tendent à réaliser l'unification des règles de procédure applicables devant les tribunaux judiciaires. Dès lors, l'existence du tribunal de commerce, juridiction d'exception, est-elle encore justifiée ?

I. La persistance de particularismes en matière de compétences : justification du bien-fondé de la juridiction consulaire

A. La compétence d'attribution du tribunal de commerce : une extension vers la société civile

1) Le principe

La nature des litiges délimite la compétence du tribunal de commerce, comme le confirme l'article L 721-3 du Code de commerce donnant compétence audit tribunal pour connaître trois types de litige. Le premier concerne les contestations relatives aux engagements entre commerçants, entre établissements de crédit ou entre eux. Les litiges entre commerçants ne relèvent de la compétence du tribunal de commerce que s'ils portent sur des actes effectués dans l'exercice du commerce et non dans le cadre de la sphère privée de la vie d'un commerçant. Ensuite, ce sont les contestations relatives aux sociétés commerciales qui sont dévolues au tribunal de commerce. Depuis la loi du 15 m

ai 2001, il ne s'agit plus seulement des litiges entre associés à propos d'une société commerciale, mais plus largement de toute contestation relative à une société commerciale, ce qui accroît substantiellement la compétence de la juridiction commerciale à l'égard des non-commerçants. Enfin, les tribunaux de commerce connaissent des contestations relatives aux actes de commerce entre toutes personnes. Le tribunal est donc compétent pour connaître des obligations commerciales auxquelles est tenu un non-commerçant.

Outre les dispositions de l'article L 721-3 du Code de commerce, le tribunal de commerce est également compétent pour connaître du redressement et de la liquidation judiciaires engagés à l'égard des commerçants et des artisans. Ledit tribunal conserve d'ailleurs sa compétence si la procédure collective est étendue à une autre personne même non-commerçante. De même, la juridiction commerciale se voit dévolus les litiges relatifs aux billets à ordre lorsque ceux-ci portent en m ...



S'inscrire sur LaDissertation

S'inscrire sur LaDissertation - rechercher de 135 000 dissertations